Inhalt

Le soutien financier à des projets

Principes et directives

L'association Kindermissionswerk ,Die Sternsinger' est la branche allemande de l'OEuvre Pontificale de la Sainte-Enfance (POSI) à Rome qui unit 120 associations de l'enfance missionnaire dans le monde entier. Conformément à ses statuts, l'association poursuit, outre l'activité formatrice missionnaire en Allemagne, le but de soutenir les enfants en Afrique, Asie, Amérique latine, Océanie et Europe de l'Est " qui sont défavorisés ou en danger ou qui (...) se trouvent dans une situation de détresse aiguë " par la promotion de leur " développement religieux, social et culturel " ainsi que par " la promotion de projets de coopération au développement destinés aux enfants ". De plus, l'association vise à soutenir " le travail missionnaire, pastoral et social " des Églises locales (art. 3). Kindermissionswerk exécute ces tâches avant tout par l'intermédiaire d'un soutien financier à des projets sociaux et pastoraux dont bénéficient des enfants et jeunes.

La situation de millions d'enfants et jeunes dans le monde reste alarmante à l'aube du troisième millénaire. 86% des 2,2 milliards d'enfants au niveau mondial vivent dans les pays en développement. Dans beaucoup de régions du Sud, les enfants et jeunes représentent jusqu'à 70% de la population totale. Un sixième de tous les enfants - dont une majorité de filles - ne va pas à l'école. Des millions d'enfants et de jeunes souffrent du manque de perspectives d'avenir et sont socialement marginalisés. Il y a dans le monde environ 100 millions d'enfants des rues. Un enfant sur quatre de moins de cinq ans souffre de malnutrition. Dans le monde, 15 000 enfants meurent chaque jour à cause de la pauvreté. Des millions d'enfants et de jeunes sont en mauvais état psychique, grandissent sans protection et risquent de tomber dans la misère, la criminalité ou la prostitution.

Kindermissionswerk ,Die Sternsinger' soutient des projets qui améliorent directement ou indirectement les conditions de vie d'enfants et de jeunes. Les projets doivent être planifiés et mis en oeuvre de manière participative. Le bien-être et les droits des enfants et jeunes sont toujours au premier plan. Il s'agit d'écouter activement les enfants et jeunes et de prendre en compte leurs intérêts. Les programmes basés sur les communautés constituent une priorité. La pauvreté doit être combattue dans tous les domaines bénéficiant de l'aide et la capacité d'auto-assistance de la communauté doit être renforcée pour le bien des enfants. Les collaborateurs de l'association sont à disposition pour donner des conseils d'experts lors de la demande de subventions et la réalisation des projets.

Les présents principes et directives servent d'orientation aux partenaires désirant lancer et réaliser des projets au bénéfice d'enfants désavantagés avec l'aide de Kindermissionswerk ,Die Sternsinger'. Les principes de la promotion et les domaines d'activités soutenues par Kindermissionswerk sont tout d'abord présentés et expliqués. Ensuite, des informations détaillées sont fournies concernant la forme dans laquelle des demandes de projets doivent être présentées à Kindermissionswerk. Dans une dernière partie, les exigences concernant l'obligation de rendre compte des projets sont exposées.

Kindermissionswerk ,Die Sternsinger' souhaite que ces principes et directives deviennent un instrument de l'amélioration effective de la situation dans laquelle vivent les enfants défavorisés en Afrique, Asie, Océanie, Amérique latine et Europe de l'Est ainsi que de la coopération en partenariat avec les Églises locales.

Notre mission : aider et faire retrouver l'espoir aux enfants en détresse


Dans l'Évangile, Jésus place les enfants exclus au milieu et s'identifie à eux: "Celui qui reçoit en mon nom un de ces enfants me reçoit ; et celui qui me reçoit, ce n'est pas moi qu'il reçoit, mais celui qui m'a envoyé." (Mc 9,37) Pour Jésus, recevoir un enfant signifie donc recevoir Dieu lui-même. Il s'agit là d'un acte fondamental de la foi et de l'héritage de Jésus. Au vu de la négligence, des risques et de l'exploitation dont sont menacés des millions d'enfants et de jeunes, les chrétiens ont par conséquent pour tâche première de leur donner le confort, la protection et les possibilités de développement qu'ils nécessitent pour mener une vie décente.

En tant qu'organisation d'aide catholique, l'association Kindermissionswerk ,Die Sternsinger' a l'obligation particulière d'agir selon le message de l'Évangile et la conception chrétienne de l'être humain. Pour cette raison, l'organisation intervient afin d'améliorer de façon concrète et substantielle les conditions de vie des enfants et jeunes et leur faire découvrir ainsi le message libérateur de Dieu. Conformément à l'approche intégrée poursuivie par l'organisation dans son travail, l'accompagnement spirituel est tout aussi indispensable. Il en découle des tâches multiples dans le cadre de la promotion de projets : lutte contre la pauvreté dans le contexte du développement, engagement pour les droits des enfants et jeunes, missions de la catéchèse et de l'attention pastorale. Le travail de Kindermissionswerk se déroule dans un oecuménisme ouvert et dans le respect des autres religions et convictions.

Option préférentielle pour les pauvres


Kindermissionswerk s'engage dans l'esprit de l'option préférentielle pour les pauvres qui a ses racines dans l'Évangile. Par conséquent, lors de l'évaluation des demandes de projet, l'association prend toujours la perspective des pauvres et défavorisés comme point de départ - les enfants et jeunes qui vivent dans la pauvreté constituent le groupe cible prioritaire de l'organisation. L'aide se concentre donc sur les pays et régions particulièrement défavorisés dans lesquels l'association soutient des enfants et jeunes marginalisés ou concrètement menacés : les enfants atteints d'un handicap, les enfants abandonnés, exclus, exploités et victimes de maltraitance, les enfants touchés par la faim et malades, vivant dans des zones de crise et situations de guerre. L'option préférentielle pour les pauvres s'étend également aux enfants et jeunes qui ne sont pas nécessairement pauvres sur le plan matériel, mais négligés socialement et émotionnellement.

Les enfants et jeunes en tant que groupe cible et acteurs


Le groupe cible de Kindermissionswerk est constitué par les enfants et jeunes jusqu'à l'âge de 18 ans. Dans certains cas exceptionnels, l'aide peut cependant être étendue à des adolescents plus âgés et jeunes adultes - surtout lorsqu'ils sont atteints d'un handicap - s'ils font partie de projets et programmes destinés à la jeunesse et promus par Kindermissionswerk. Les projets et programmes soutiennent des enfants et jeunes sans distinction de religion, d'origine ou de couleur. Pour pouvoir aider les enfants et jeunes, il est nécessaire d'apporter également un appui aux parents et éducateurs ainsi qu'aux organisations qui effectuent un travail de lobbying en faveur des enfants et jeunes.

L'encouragement des filles qui sont souvent particulièrement désavantagées revêt une importance particulière. La protection de l'intégrité physique, mentale et sexuelle des enfants et jeunes doit impérativement être assurée. Pourtant, les enfants et jeunes ne sont pas seulement des bénéficiaires d'aide. Ils représentent plutôt eux-mêmes une force spirituelle et sociale au service d'une transformation positive dumonde. Dans les projets et programmes promus par Kindermissionswerk, il s'agit par conséquent de reconnaître et encourager également les potentiels existants des enfants et jeunes.

Partenariat et responsabilité


Pour accomplir sa mission, Kindermissionswerk appuie avant tout des initiatives pastorales et sociales issues de ses partenaires et organisations partenaires dans les Églises locales des pays cibles. Les organisations partenaires sont constituées principalement par des détenteurs légaux au sein des Églises locales, tels que des diocèses, paroisses, communautés religieuses, organisations et mouvements ecclésiastiques ainsi que des organisations non gouvernementales inspirées par la conception chrétienne de l'être humain et luttant pour les droits des enfants et jeunes. En règle générale, les organisations sur place connaissent le mieux la situation locale et savent quelles sont les étapes nécessaires et utiles pour venir à bout des problèmes prédominants.

Paix et justice


Le but de la promotion de Kindermissionswerk est de contribuer toujours à créer plus de justice et de générer donc davantage de paix pour les enfants et jeunes à travers le monde. C'est la raison pour laquelle l'aide de Kindermissionswerk vise avant tout à réaliser les droits des enfants et jeunes tels qu'ils sont prévus par la Convention internationale des droits de l'enfant adoptée par l'ONU en 1990. Concrètement, il s'agit de réaliser leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels et de satisfaire à leurs besoins de base, notamment en matière d'alimentation, de santé, d'habillement, de logement, d'éducation, etc. Pour les enfants et jeunes, la réalisation de ces droits constitue la condition préalable pour leur permettre de briser le cercle vicieux de la pauvreté.

Sauvegarde de la création


Des millions d'enfants sont forcés de vivre dans un environnement qui met en danger leur santé et leur développement. Les projets de Kindermissionswerk seront mis en oeuvre dans un cadre respectueux de l'environnement qui évite des dommages écologiques et crée un monde hospitalier tout en préservant des conditions de vie dignes pour les enfants et les générations futures. En même temps, les projets oeuvrent à sensibiliser les enfants et jeunes à la sauvegarde de la création.

Intégralité


La promotion de projets de la part de Kindermissionswerk vise à un développement intégral des enfants et jeunes dans leur entourage familial et social. Cette approche tient compte de l'être humain dans sa globalité. Les besoins physiques, psychiques et mentaux ne sont pas séparés, mais pris en compte de manière égale. Les activités de promotion respectent aussi bien le développement physique que psychique et mental des jeunes et englobent de ce fait aussi des aspectes religieux, culturels, sociaux, écologiques et économiques.

Solidarité et subsidiarité


Les projets et programmes promus par Kindermissionswerk expriment la solidarité des enfants ,Sternsinger', des donateurs et multiplicateurs en Allemagne avec les enfants et jeunes défavorisés dans les pays cibles. À travers des programmes éducatifs, des informations factuelles concernant la situation des enfants et jeunes dans le monde entier, à travers des procédures transparentes et des faibles coûts administratifs, Kindermissionswerk vise à conserver et à renforcer cette solidarité en Allemagne auprès de l'opinion publique et surtout auprès des enfants. Kindermissionswerk aspire à affirmer sa solidarité avec les partenaires de projet et groupes cibles en réalisant les projets de manière professionnelle et en coopération étroite avec les partenaires. Cependant, la solidarité de Kindermissionswerk repose aussi sur celle des partenaires de projet et des organisations civiles et ecclésiastiques locales avec les groupes cibles, et Kindermissionswerk exige cette même solidarité de leur part.

De cette façon, en plus de la solidarité, le principe de subsidiarité revêt une importance fondamentale pour le travail de projet. Kindermissionswerk apporte son soutien là où une aide suffisante sur place n'est pas possible avec des moyens propres. L'aide financière vise à renforcer l'autonomie à s'aider soi-même et ne remplace pas l'initiative du partenaire qui est toujours placée au début de l'intervention. Les partenaires et groupes cibles doivent être sujets de leur propre développement et non être réduits à être objets de l'aide car cela porterait atteinte à leur dignité humaine. L'initiative individuelle des partenaires est renforcée afin de les encourager à assumer durablement leurs propres responsabilités. La participation active des groupes cibles doit être assurée et leur volonté d'autopromotion doit être respectée et encouragée. Dans le cadre de chaque projet promu par Kindermissionswerk, une contribution locale du partenaire est souhaitée. Elle permet au projet d'avoir une incidence durable et de maintenir la dignité du partenaire ou du groupe cible. La subsidiarité présuppose également que les partenaires se mobilisent pour obtenir des prestations locales et/ou de l'État et de générer des moyens propres sur place.

Orientation vers la base


Kindermissionswerk promeut spécifiquement les organisations partenaires qui apportent un soutien immédiat aux enfants et jeunes. Cela exige que les partenaires de projet soient proches des groupes cibles et tiennent compte de leur entourage familier et social direct. Si possible, ils devraient faire participer activement les destinataires de l'assistance lors de la planification et mise en oeuvre des actions, du moins dans la mesure où leur âge et maturité le permettent. Ce n'est qu'ainsi que les mesures pourront être précisément réalisées là où elles sont nécessaires et efficaces. Les projets ne visent pas à promouvoir des enfants et jeunes individuels qui sont dans le besoin, mais combattent les causes de la détresse à ses racines avec le but de créer des structures et conditions plus justes.

Durabilité


La promotion par Kindermissionswerk devrait avoir un effet durable et apporter des changements positifs. Pour cette raison, les projets doivent avoir un caractère durable et poursuivre l'objectif de renforcer durablement des structures aptes à offrir une perspective d'avenir digne aux groupes cibles. Pour assurer la durabilité, il faut soutenir les partenaires de projets locaux de manière à ce qu'ils puissent assurer eux-mêmes la continuation du projet à long terme. Le renforcement de l'autopromotion fait partie intégrante de la promotion de projet de Kindermissionswerk. Il faut de toute façon éviter une dépendance permanente vis-à-vis de l'aide extérieure. Cela implique également d'intégrer les projets aux structures ecclésiastiques et civiles sur place et de ne pas les faire fonctionner parallèlement ou même en concurrence avec elles. De cette manière, la promotion de projet pourra contribuer fondamentalement au développement équilibré socialement, économique, efficace et durable du point de vue écologique en faveur des enfants et jeunes sur place.

Principe de la demande et dialogue avec les partenaires


Kindermissionswerk ne crée pas ses propres projets, mais devient active après réception des demandes écrites soumises par les partenaires. Même si ceux-ci nécessitent des conseils techniques et un accompagnement de la part de l'organisation d'aide, ils seront considérés comme les acteurs responsables d'un changement concret et efficace dans leur pays. Ainsi, les partenaires, dont la plupart possèdent une longue expérience, assurent la qualité du travail de projet ensemble avec Kindermissionswerk. Une demande soumise par le partenaire depuis le pays bénéficiaire du projet constitue la base de toute collaboration. Les organisations partenaires contactent Kindermissionswerk et lui soumettent leurs demandes de subvention pour les mesures prévues conformément aux directives en vigueur de l'organisation d'aide. Le représentant légal de l'organisation partenaire (détenteur légal) et la personne responsable de la réalisation du projet agissent en tant que contractants responsables de Kindermissionswerk.

La demande doit contenir toutes les informations nécessaires relatives au détenteur légal, au représentant légal et au coordinateur du projet ainsi que relatives aux objectifs et contenus du projet et au groupe cible. De même, le demandeur est tenu à présenter un plan de financement et un budget du projet détaillés et pertinents. Les organismes correspondants de l'organisation d'aide décident du financement. Lorsqu'une demande est approuvée, les partenaires assument la responsabilité pour la mise en oeuvre du projet telle que réglée par le contrat ainsi que pour la présentation de comptes rendus complets et transparents. La responsabilité de Kindermissionswerk en tant que contractant consiste dans l'accompagnement et la mise à disposition de conseils techniques à l'égard du partenaire ainsi que dans l'examen de la demande, du rapport concernant la mise en oeuvre du projet et des comptes rendus. En dialogue avec le partenaire de projet, Kindermissionswerk explore les objectifs à atteindre d'urgence et à long terme sur la base des possibilités et besoins. Cette coopération exige un contact immédiat avec les partenaires de projet sur place, par exemple à travers des visites de projets et des rencontres avec les partenaires au siège.

Prévention de la corruption et transparence


La coopération au développement, même celle des Églises, est aussi vulnérable à la corruption que les autres domaines utilisant des fonds, capitaux et du personnel. Cela vaut aussi bien pour les acteurs en Allemagne que pour ceux dans les pays partenaires. Kindermissionswerk doit notamment assurer que les ressources destinées à l'aide arrivent vraiment dans les pays destinataires et soient utilisées de manière responsable car, en fin de compte, la corruption nuit aux personnes dans le besoin.

La corruption ne peut être combattue que par la plus grande transparence qui doit être garantie depuis le dépôt de la demande jusqu'à la fin de l'aide financière, aussi bien au sein du siège de Kindermissionswerk que dans l'entourage même du projet. Le siège peut assurer la transparence exigée grâce à des mécanismes décisionnels clairs qui reposent sur un examen attentif des informations disponibles et sur le principe de la double vérification.

Dans le cas de l'octroi d'une aide financière, le partenaire de projet s'engage à rendre compte de la réception et utilisation de tous les moyens accordés pour le projet. Cette transparence exige d'une part que les objectifs, la planification et les besoins de financement soient précisés dès le début et, d'autre part, que les comptes rendus soient élaborés de façon compréhensible et vérifiable. Le partenaire doit être informé sur la nécessité de transparence qui fera partie de son obligation contractuelle. Pour ce faire, il tient une documentation pendant toute la durée du projet qui comprend tous les documents relatifs au projet, en particulier les pièces justificatives portant sur les montants des dépenses. En plus d'un rapport narratif et financier détaillé, le partenaire de projet rend compte, lors de la conclusion du projet, dans quelle mesure les objectifs fixés dans la demande de projet ont été réalisés. Ceci est à prouver sur la base d'indicateurs définis. De même, il met en évidence des perspectives relatives à la garantie et à la vérification à long terme du succès du projet. Les partenaires ayant négligé la nécessité de transparence lors du déroulement de projets antérieurs, p. ex. parce qu'ils n'ont pas remis de rapports du tout concernant les projets soutenus ou bien des rapports inappropriés, ne peuvent plus bénéficier d'une aide financière de la part de Kindermissionswerk.

Professionnalisme


Kindermissionswerk cherche constamment à assurer un haut niveau de qualité lors de sa promotion de projets. Les objectifs visés par le projet doivent être atteints, l'aide doit parvenir là où elle est nécessitée et la situation des enfants et jeunes doit être améliorée de façon considérable et durable. Le professionnalisme consiste aussi à éviter des conséquences négatives pour l'environnement du projet (principe de non-nuisance - "do no harm"). La qualité est garantie lorsque l'aide est en même temps pertinente, effective, efficace, équilibrée socialement et durable. L'aide est pertinente si le projet est juste et nécessaire, elle est effective si les objectifs fixés sont atteints, elle est efficace si les objectifs sont atteints avec le minimum d'efforts possible, elle est équilibrée socialement si elle est utile pour la réalisation des droits des enfants et jeunes et elle est durable si elle a un effet à long terme basé sur l'autonomie. La qualité ne peut être garantie qu'à travers le professionnalisme. Celui-ci est assuré grâce à une qualification spécifique des collaborateurs de Kindermissionswerk et l'accroissement des compétences des partenaires de projet. Pour le renforcer, il faut procéder à l'évaluation et l'observation des effets permanentes. C'est justement à cause de son professionnalisme, c.-à-d. à cause de son utilisation judicieuse, économe et conforme aux statuts des dons, que le sceau distinctif de l'Institut central allemand pour les questions sociales (Deutsches Zentralinstitut für soziale Fragen, DZI) évaluant les associations qui financent leur action au moyen de dons a été délivré à Kindermissionswerk ,Die Sternsinger'.

Coopération


En tant qu'acteur de l'Église universelle, Kindermissionswerk n'agit pas toute seule. Elle est liée aux autres organisations d'aide de l'Église universelle, notamment aux organisations de l'association MARMICK (c.-à-d. l'union des organisations d'aide catholiques allemandes Misereor, Adveniat, Renovabis, Missio Aachen et Missio München, Caritas international et de Kindermissionswerk ,Die Sternsinger'). Les organisations regroupées au sein de cette association exécutent leurs missions de façon complémentaire et se renforcent mutuellement par leurs compétences. Ainsi, les stratégies pour les différents pays et secteurs sont coordonnés entre elles, certains projets sont cofinancés et le risque de double financement est évité. Les ordres missionnaires en Allemagne qui sont proches aux pauvres dans les pays partenaires sont également des partenaires de coopération importants. Parmi les partenaires naturels et donc privilégiés il ne faut pas oublier non plus les réseaux missionnaires de Rome, POSI (Pontificium Opus a Sancta Infantia/OEuvre Pontificale de la Sainte-Enfance) et POSPA (Pontificium Opus a San Pietro Apostolo/OEuvre Pontificale de Saint-Pierre Apôtre) dont Kindermissionswerk fait partie et auxquels elle est étroitement liée du point de vue historique et structurel.

Unser Spendenkonto
IBAN: DE 95 3706 0193 0000 0010 31
BIC: GENODED1PAX


Das Sternsingen ist im Dezember 2015 in das bundesweite Verzeichnis des immateriellen Kulturerbes aufgenommen worden.